Restaurer un fauteuil original lounge de Charles Eames, c’est profiter d’une restauration de sièges anciens pour redécouvrir un design pur années 50 : les formes courbes, la qualité des matériaux et le grand confort.

Biographie :

Charles Eames, architecte et designer américain a collaboré principalement avec son épouse Ray Eames. En 1956, il crée le célèbre « Eames Lounge Chair », véritable révolution dans le domaine du siège. Vendu à ce jour à plus de 6 millions d’exemplaires dans le monde, il reste son plus grand succès.

Considéré comme un des principaux designers du XXème siècle, Charles Eames tout comme ses prédécesseurs européens tels que Mies van der Rohe et Le Corbusier, a su faire évoluer le design vers une production de masse.

 

Un peu de technique et d’actualité, restauration d’un fauteuil Eames :

Composé de coques en contreplaqué moulées en 3 dimensions, le modèle original est plaqué en palissandre de Rio et toujours accompagné de son repose pied. Victime de la surexploitation forestière, le palissandre de Rio est à présent totalement interdit pour tous les spécimens coupés après 1992. La rareté des stocks et le prix astronomique des placages et planches actuellement sur le marché ont conduit bon nombre d’ébénistes à se tourner vers le palissandre des Indes aux qualités décoratives et mécaniques sensiblement différentes…

Heureusement en Essonne les Ateliers DERAMAIX ont encore suffisamment de palissandre de Rio des années 1930 en stock pour permettre une restauration tel que celle de cette « icone » du XXème siècle qu’est le « Eames Lounge Chair ».

Ebénisterie : Conservation / Restauration

Après un démontage complet des coussins puis de la structure, est venu le temps de la restauration des soulèvements, manques et éclats de placage.

La demande du client étant de conserver le ton clair légèrement passé du palissandre de Rio suite à l’exposition du vernis aux rayons ultra-violet, celui-ci à été conservé après nettoyage et dégraissage puis retravaillé au vernis au tampon ( alcool à vernir et gomme laque uniquement ), conservant ainsi son aspect ancien éclaircie ( le palissandre de Rio étant un bois assez foncé à la base ).

Une fois le vernis bien sec, un lustrage à la cire naturelle à été réalisé pour casser un peu le brillant du vernis et obtenir un aspect plus satiné.

Tapisserie : Conservation du cuir d’origine / Restauration des garnitures

Pour la totalité des coussins, le cuir d’origine a été déboutonné puis déhoussé pour un nettoyage délicat permettant de conserver ce très beau cuir au grain si fin et agréable.

Le garnissage des coussins de dos en ½ duvet d’oie à été entièrement changé tout en conservant le système de cloisonnage piqué qui permet au duvet de rester à sa place.

Le coussin d’assise constitué d’une âme en latex sur laquelle est cousue le même système de cloisonnage piqué à été restauré en gardant le latex d’origine en très bon état.