Fauteuils de célébrant de la première moitié du XIXème siècle classés parmi les Monuments Historiques, présentés au musée des Avelines de Saint-Cloud, Hauts de Seine. Conservation / Restauration par les Ateliers DERAMAIX Centre Artisanal de la Ferme d’Orangis 91130 RIS-ORANGIS

OBSERVATIONS AVANT TRAITEMENT :

Les carcasses en bois doré sont très dégradés ( nombreux décollements, assemblages cassés, attaque active d’insectes xylophages… ) tant par l’usage que par des « consolidations » antérieures de très mauvaise qualité ( clous, vis, collages défectueux…).

La dorure à la feuille est partiellement lacunaire avec de multiples coups et enfoncements provoqués par un usage sans précaution. De nombreux raccords de dorure sur bouchages cachant des clous de « consolidation » sont visibles car éclatés au niveau du métal. Une partie des apprêts sont friables et soulevés.

Les garnitures refaites il y a une vingtaine d’années sans aucune considération quant au style et à l’intégrité de ces très beaux sièges, ont été « bricolées » en mousse avec fixation par agrafes sur des feuillures déjà très fragiles !

 

INTERVENTION :

 

TRAITEMENT CURATIF INSECTICIDE :

 

Pour une question écologique et pour ne pas dégrader plus avant les apprêts, nous avons décidé d’un traitement curatif insecticide par anoxie dynamique ( privation d’oxygène et apport d’azote ) avec contrôles périodiques pour une durée de 5 semaines, l’avantage de ce procédé étant de neutraliser les insectes xylophages à tous leurs stades de développement sans recours à aucun produit chimique.

 

EBENISTERIE : RESTAURATION DES BOIS

 

Après une période d’étude et d’analyse permettant de définir les différentes phases d’intervention avec pour objectifs une réversibilité des restaurations effectuées dans le respect des techniques et matériaux d’époque utilisés.

Dépoussiérage et premier nettoyage de surface réalisé au pinceau fin et aspiration douce adaptée.

Consolidation des apprêts le permettant à la colle de peau après injections eau/éthanol, ceci pour éviter toute perte lors des manipulations de restauration de la structure.

Démontage complet des carcasses par désassemblage.

Suppression des nombreux clous et vis existants.

Restauration des assemblages tenons mortaises cassés par greffes et entures.

Reprise des anciennes interventions sur les pieds arrière, réassemblage des greffes existantes en cherchant à obtenir la meilleure verticalité possible sous réserve de la déformation des bois.

Restauration des assemblages des dossiers.

Démontage des châssis d’assise, dégagement de toutes les feuillures d’accrochage très dégradées par l’action des insectes xylophages et affleurage au plus près des éléments dorés à la feuille.

Assemblage de greffes en bois de tilleul de toutes les traverses composant les châssis et mise en forme en remplacement des feuillures dégradées.

Remontage des châssis puis des carcasses à l’identique de l’original.

 

DORURE A LA FEUILLE : NETTOYAGE ET COMPLÉMENTS

 

Dépoussiérage et nettoyage de toutes les surfaces dorées à la feuille.

Reprise de tous les apprêts désolidarisés du support bois et dégagement de ceux trop friables pour être conservés.

Rebouchage des manques au gros blanc ( colle de peau de lapin et blanc de Meudon ) en autant de couches que nécessaire suivant la profondeur des manques.

Ponçage et reparage de tous les rebouchages avec mise à niveau.

Pose de l’assiette ( bol d’Arménie ) au niveau des réintégrations.

Raccords de dorure à la détrempe des réintégrations et surfaces trop usées à la feuille d’or 22 carats.

Réintégration illusionniste par usure et patinage.

 

Détails avant rebouchage au gros blanc

Rebouchage au gros blanc, ponçage, reparage et pose de l’assiette

Raccords de dorure à la feuille 22 carats avec usures illusionnistes

Polissage à la pierre d’agathe des parties à traiter en brillant

Carcasses restaurées finies

TAPISSERIE : GARNISSAGE A L’IDENTIQUE EN CRIN ANIMAL

 

Sanglage croisé à l’ancienne en toile de jute sur les châssis, par le dessus avec accrochage à la semence sur les feuillures restaurées.

Garnissage en pelote, crin animal piqué main.

Pose de toile forte puis toile blanche de finition.

Coupe et pose du tissu de recouvrement ( velours panne mohair coloris grenat ).

Finition cloutée à clous laiton patinés.

 

Fauteuils en place au musée des Avelines