Après un démontage partiel de la commode pour une restauration des tiroirs et assemblages endommagés du corps du meuble, le temps du démontage des marqueteries décollées ou endommagées arrive, puis la restauration des supports

Conservation du maximum de marqueteries d’origines, replaquage à la colle d’os et usure minimum des bois sont le but d’une restauration réussie.
Quant aux manques, des bois de plaquage sciés comme au XVIIIè siècle sont utilisés pour les greffes.

Les raccords de teinte des différents éléments étant réalisés, vient le moment du patinage et de la finition du meuble, lui redonnant son aspect originel tout en sauvegardant les traces essentielles de son passé.