Traitement curatif

Lors de la détection d’attaques parasites actives sur votre mobilier (dépôt de sciure très fine au départ de trou de galerie dans le bois) il est nécessaire de réagir le plus tôt possible pour éviter une prolifération des parasites dans le bois ou pire la contamination de l’ensemble de votre mobilier.

1ère solution
Concernant une attaque faible sur une section de bois peu importante, traitement avec un produit à base de lyndane à effectuer en extérieur ou dans un local bien aéré, à passer en saturation sur un plan horizontal pour chaque élément composant le meuble. Traitement à effectuer deux fois après séchage complet.
Inconvénient :
Ne pénètre pas en profondeur (maximum 10 mm par face)
Laisse des traces de produit sur la finition des bois (léger reflet coloré de type essence)

2è solution
Valable pour tout type de mobilier y compris ceux à section de bois très importante. Traitement en chambre étanche avec contrôle de pression atmosphérique par fumigation gazeuse au bromure de méthyl permettant une pénétration jusqu’au cœur du bois tout en ne laissant aucune trace visible sur la finition.
Inconvénient :
Rejet dans l’atmosphère des gaz utilisés.

3è solution
Valable pour tout type de mobilier. Traitement par anoxie (privation d’oxygène des insectes parasites) réalisé par enveloppement des pièces à traiter et suppression d’oxygène.
Inconvénient :
Son coût car il demande de nombreuses opérations de mise en place et de suivi de contrôle d’appareillage. Pour un effet optimum le temps d’exposition doit être en relation avec la section des bois à traiter.

Dans tous les cas il s’agit d’un traitement  » curatif « , pour le préventif prévoir un traitement approprié associé surtout à une conservation dans un lieu exempt d’infestation.